Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 08:05
ENVOL

« Où vont nos rêves ? »

 

Thème du concours d'écriture lancé par le festival du livre de Mouans Sartoux.

 

 

ENVOL

 

Il s'est échappé sur un soupir. Je l'ai vu s'envoler. Il a soulevé ton poitrail, frémi au bout de tes pattes, esquissé un semblant de course, gémi au fond de ta gueule, grogné sous ta babine et s'est enfui, fulgurant, comme ce petit lézard que tu traques parfois. À présent tu dors, apaisée. Ton rêve de chienne rejoint la multitude des éclosions nées aux fractures des espoirs, des désirs, des peurs.

 

Là, tout n'est que sensations évadées du tumulte. Écoute... Le silence est trompeur ; il résonne des voix endormies lovées au fond de la mémoire. Perçois-tu dans l'air insipide les vieilles fragrances vaporisées au passage d'une image ? Elles parfument les notes d'une mélodie depuis longtemps oubliée. Paroles enchevêtrées dans les dédales de l'esprit, les souvenances ténues flottent sur un souffle au-dessus de routes immatérielles. Les chemins se dédoublent et s’emmêlent en fondu enchaîné. De ce labyrinthe trouble, l'idée émerge, le projet éclate comme une bulle de savon, renaît un peu plus loin. Suivons la belle éphémère ; elle nous entraîne dans les contrées irisées d'une goutte en sursis oscillant entre deux ères. Hier, demain, qu'importe... Le temps dépouille l'instant, le lance vers d'autres rivages. Paysage onirique où la raison se perd, où l'absence franchit les frontières du réel, se gorge de présence, comme un amour desséché enfle à l'eau fraîche du baiser fantasmé. Chimères fugaces au creux de la nuit... l'illusion crève déjà...

 

Viens ma fidèle, accompagne-moi par delà les sommets. Vois les songes des hommes s'élever pour ensemencer le monde. Leurs traces galopent sur les parois des grottes obscures, s'illuminent aux vitraux des cathédrales. Ils s'éparpillent – ronde impalpable autour de la Terre – épandent des germes de création ici, des graines d'espérance là, meurent dans les embarcations chétives à la poursuite d'un ailleurs… de rêve...

Vois leurs empreintes dans les champs d'étoiles parmi les animaux magiques et les dieux. Regarde ! Parfois l'un d'eux, emporté par la chevelure d'une comète, file vers les grands mystères.

Alors l'Homme se hisse vers l'Infini.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cendrine 20/10/2014 16:59

C'est juste magique! Comme les rêves qui dansent sur la trame argentée de la nuit... Tu m'as cueillie, enchantée, enveloppée avec la beauté de tes mots. Merci beaucoup Albiréo.
Belle fin de journée. L'automne est arrivé à pas de brume après le triomphe du soleil. L'atmosphère est propice aux rêves, gros bisous, amicales pensées
Cendrine

Albiréo 20/10/2014 19:46

Merci Cendrine, à bientôt... bisous

Martine 15/10/2014 18:44

Bonsoir Albireo,

Fichtre! J'en reste toute... époustouflée! C’est un bijou ce texte! . Je revois mon chien lorsqu'il rêvait!
Merci pour ce partage merveilleux
Douce soirée à toi
Martine

Albiréo 15/10/2014 21:42

Merci Martine, à bientôt...

Présentation

  • : Des textes issus d'ateliers d'écriture...
  • Contact

Profil

  • ALBIREO

Recherche

Pages