Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 22:46

 

BAJARDO la place

 

AMOUR

 

Quand ta bouche sur ma bouche
Transforme ton baiser
En un souffle d'amour,
Je veux tout te donner.

 

Te donner ma tendresse,
T'abandonner mon corps,
Vibrer sous tes caresses,
Recevoir un trésor.

 

Un trésor de plaisir
Pour nos âmes enlacées
Dans cette étreinte vive
Qui nous fait chavirer.

 

Chavirer dans tes bras,
Dans ta douce chaleur.
Je suis ici chez moi.
Ma place est dans ton coeur.

 

Un coeur que je dédie
À tous les amoureux.
Puissiez-vous pour la vie
Etre unis et heureux.

                                    Albiréo

Repost 0
Published by poemes-nouvelles - dans Recueil de poèmes: LES AMOURS
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 22:43

 

P1020846

  À la manière d'Apollinaire : Il y a...

 

 

ODE à LOLA

 

Il y a ma peine qui resurgit
Il y a le manque qui monte
Il y a la douleur qui m'envahit
Il y a le deuil qui me ronge.

 

Il y a la crépuscule mauve
Il y a la douceur de la nuit
Il y a ton bras sur mon épaule
Il y a ton sourire qui guérit.

 

Il y a le refuge que tu m'offres
Il y a ton amour autour de moi
Il y a cette douce enveloppe
Il y a mon coeur en émoi.

 

Il y aura le temps qui passe
Il y aura le soleil qui luit
Il y aura l'oubli, il y aura la joie
Il y aura mon retour à la vie.

 

                                    Albiréo

Repost 0
Published by poemes-nouvelles - dans Recueil de poèmes: LES AMOURS
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 22:00

 

IMG 2716

 

 

 

LA NUIT

 

Solitude et silence
Accompagnent mes nuits.
Là, je me recentre,
J'existe et je vis.

 

Quand dans l'obscurité
S'allument les étoiles,
L'Univers tout entier
M'enveloppe de son voile.

 

Un voile mystérieux,
Un firmament glacé
Qui, et c'est prodigieux,
Me réchauffe et me crée.

 

Je me sens emportée
Dans un tourbillon fou,
La vie qui m'est donnée
Arrive de partout.

 

Je suis poussière d'étoiles
Et je le revendique.
C'est ma force, c'est ma joie,
C'est ainsi que j'existe.

 

Dans la nuit de Noël
Ou celle du Jour de l'An,
Je ramasse à la pelle
Ces cadeaux scintillants.

 

Venus du fond des âges,
Astres bénis des dieux
Nous racontent l'histoire
D'un passé merveilleux.

 

Juste lever la tête,
Juste laisser errer
Son regard, sans frontière,
Dans cette immensité...

 

                                                    Albiréo

 

Repost 0
Published by poemes-nouvelles - dans Recueil de poèmes: LES RACINES
commenter cet article

Présentation

  • : Des textes issus d'ateliers d'écriture...
  • Contact

Profil

  • ALBIREO

Recherche

Pages