Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 15:48

Cet article est reposté depuis L'atelier d'écriture des mots et merveilles.

Repost 1
Published by Mado
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 06:00

Un atelier d'écriture animé par mon amie Inge :

  • SUJET 1 :

À faire chez soi

Vous êtes un(e) comique et vous préparer votre prochain one-(wo)man show. Puisez dans l'actualité pour nous faire un petit sketch amusant. A vos plumes !

  • SUJET 2 :

Vous partez dans le futur...

*****

Les textes sont ici :

Repost 0
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 09:23

Cet article est reposté depuis L'atelier d'écriture des mots et merveilles.

Repost 1
Published by Mado
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 06:47

Cet article est reposté depuis Un atelier d'écriture à Nice.

Repost 1
Published by Mado
commenter cet article
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 09:34

Deux textes issus d'un atelier d'écriture, repostés depuis le blog de l'atelier en question...

Voici les sujets :

SUJET 1 :

Votre stylo magique vous transforme en mouette. Envolez-vous et décrivez, racontez la baie des Anges, Nice, de ce nouveau point de vue - à tous les sens du terme - c'est-à-dire le paysage mais aussi sentiments, réflexions, jugements sur les êtres et les choses que vous rencontrez ou apercevez... d'en haut. Votre point de vue de mouette, quoi !

SUJET 2 :

Contrairement au sujet 1 dans lequel vous êtes partis à la rencontre du Monde, dans le sujet 2 laissez le Monde venir à vous. Vous êtes allongé sur une plage à Nice, les yeux clos derrière vos lunettes de soleil. Racontez vos sensations, perceptions, en vous concentrant sur les autres sens (hormis la vue), soit le goût, l'ouie, le toucher, l'odorat. Cherchez le mot juste pour traduire au mieux vos sensations... et laissez vagabonder votre imagination.

Si vous préférez une chaise longue au jardin ou être allongé sur l'herbe d'une prairie, c'est possible aussi.

Repost 0
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 06:49
Sebastien Di Natale

Sebastien Di Natale

Les galets de la plage et la courbe parfaite

De ta baie peuplée d'anges ignorant les marées

S'étalent en parure le long de la cité

Comme un collier d'azur au cou d'une coquette.

Des places à l'italienne aux modestes courettes

Résonnent tous les rires d'enfants du bel été

Et le feu d'artifice au 14 juillet

Illumine la « Prom » de ce grand jour de fête.

Quand la lumière meurt, laissant place à la nuit

La foule disparaît engloutie dans un cri

L'horreur rugit en sang dans son enfer immonde.

Les enfants sont fauchés, poussettes renversées,

Mort sur la Promenade au soir du bel été

Le camion a surgi écrabouillant le Monde.

Repost 0
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 04:23

Au cours d'un atelier, quelques anaphores...

 

*****

Il y a de la pluie sur la ville assoupie

Il y a le trottoir miroitant sous les gouttes

Il y a le ciel blanc qui fuit à l'infini

Il y a la mer grise qui roule et qui l'épouse

Il y a la douceur des couleurs assourdies

Il y a devant moi trois grands parapluies rouges

Il y a la Promenade, il y a des clapotis

Il y a le vent dansant et les drapeaux qui bougent

Il y a la nostalgie, il y a le silence

Il y a la rêverie par cette pluie bercée

Il y a une baie où s'envolent des anges

Il y a la poésie sur la vitre embuée

Repost 0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 08:06

Travail sur la ville fait en atelier d'écriture.

Du monologue intérieur, en passant par les prolepses, les analepses et le personnage litérraire, une petite histoire en salade niçoise...

 

Repost 0
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 08:03

Cet article est reposté depuis Un atelier d'écriture à Nice.

Repost 1
Published by Carmella - dans Ville
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 21:51

Lors d'un atelier d'écriture...

 

*********

"Le ciel était gris et menaçant.
Il commença à pleuvoir.
Une goutte glissa sur le pare-brise et dessina une lettre, puis une autre.
Nul doute, le ciel lui adressait un m
essage !"

Le ciel ! Quelle idée saugrenue. Elle ne croyait ni à Dieu ni au Diable. C'est une coïncidence, se dit-elle. Qu'est ce qui me prend d'imaginer des trucs pareils… C'est quoi ces lettres ? « f.. a... » fa ? La musique ? La pluie fait des claquettes♫… Elle alluma le radio ; la musique lui parvenait par bribes. Le mauvais temps brouillait sans doute les ondes…

La pluie redoublait. Sur le pare-brise, une autre lettre dégoulina : « i. »

Décidément, c'est bien curieux… Un malaise étrange s'insinuait. Récapitulons : « f – a – i » ; on s'éloigne de la musique. Un message, vraiment ? Un éclair zébra le ciel, projetant un s sur la vitre. Là, plus de doute, la pluie lui écrivait : « fais ». Fais… fais quoi ? Bon, restons concentrée, ce n'est pas le moment de perdre le contrôle. La voiture, secouée par les bourrasques, faisait des embardées. Il lui tardait d'arriver chez elle, de se blottir sur son canapé avec une boisson chaude. Elle imaginait les délices d'un chocolat crémeux quand une autre lettre, fusant sous le vent furieux, traversa le pare-brise : « g ».

Elle eut peur. Mais où es-tu, toi qui me harcèles ? Que veux-tu ? Le tonnerre lui répondit, fracassant un « a » entre les essuies-glaces. La jeune femme, paniquée, accéléra. La pluie crépita comme le clavier d'une machine à écrire ; un « f » tomba, puis un deuxième presque simultanément.

« Fais gaff » ? Fais gaffe, c'est ça ; fais gaffe à quoi ? Je le sais qu'il faut faire gaffe quand on roule sous la pluie. Sous le soleil aussi, d'ailleurs. Et si tu m'envoyais du soleil au lieu de cette tempête ?

Le vent se calma d'un coup. L'avait-on entendu ? Les gouttes s'espacèrent, un semblant de clarté voulait percer les nuages. La jeune femme soupira de soulagement. Suspendu à une goutte légère, un « e » vint se poser délicatement. Si joli… toute la poésie du monde devant les yeux. Elle le contempla une secondes de trop. Quand elle regarda à nouveau la route, le platane fonçait sur elle à toute allure, stoppant net l'auto dans uns fracas épouvantable.

– Ce n'est pas faute de t'avoir prévenue, pleura la pluie.

Repost 0
Published by ALBIREO
commenter cet article

Présentation

  • : Des textes issus d'ateliers d'écriture...
  • Contact

Profil

  • ALBIREO

Recherche

Pages