Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 04:23

Au cours d'un atelier, quelques anaphores...

 

*****

Il y a de la pluie sur la ville assoupie

Il y a le trottoir miroitant sous les gouttes

Il y a le ciel blanc qui fuit à l'infini

Il y a la mer grise qui roule et qui l'épouse

Il y a la douceur des couleurs assourdies

Il y a devant moi trois grands parapluies rouges

Il y a la Promenade, il y a des clapotis

Il y a le vent dansant et les drapeaux qui bougent

Il y a la nostalgie, il y a le silence

Il y a la rêverie par cette pluie bercée

Il y a une baie où s'envolent des anges

Il y a la poésie sur la vitre embuée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cendrine 15/07/2016 11:24

Je viens, très inquiète, aux nouvelles après avoir vu les terribles images de Nice. Comment vas-tu? Comment vont tes proches? Je me pose plein de questions. Je t'embrasse bien affectueusement
Cendrine

Albireo 15/07/2016 16:26

Merci Cendrine. Je vais bien. J'étais en ville avec des amies. On était en retard pour le feu d'artifice, heureusement d'ailleurs. On a vu les gens courir, on a entendu des coups de feu, mais pas de bobo chez mes proches. Juste une grande tristesse, un choc immense mais on est tous entiers et debout.
Gros bisous, prends bien soin de toi et merci encore

Cendrine 07/07/2016 16:26

Délicieuse mélodie de la pluie qui crépite et clapote sous ta plume!
Monsieur Soleil est arrivé mais la pluie littéraire se fait d'or quand on te lit.
Merci pour ces moments de plaisir poétiques. Grosses bises
Cendrine

Albireo 07/07/2016 17:30

Merci Cendrine !

Présentation

  • : Des textes issus d'ateliers d'écriture...
  • Contact

Profil

  • ALBIREO

Recherche

Pages