Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 07:47

Une uchronie issue d'un atelier d'écriture... ou plutôt, un quart d'uchronie et le reste d'utopie...

Noël à Bagdad

24 décembre 2015. Le crépuscule se pose en douceur sur la ville. Les chrétiens se préparent pour la nuit de Noël. Dans sa cuisine, Sofia s'active. Une délicieuse odeur de gâteaux orientaux s'échappe du four. Ce soir, au retour de la messe, sa famille et ses amis les dégusteront.

Un tintement attire son attention. Le portillon du jardin pivote, son voisin Anouar entre, hilare, pour admirer... se moquer ?... de son magnifique Père Noël aux joues roses, emmitouflé de rouge et blanc, saupoudré de “ neige ”, campé sur un traîneau tiré par deux rennes, le tout clignotant de guirlandes électriques. Faut dire que les allusions au grand froid dénotent vraiment dans ce quartier de Bagdad. Les maisons anciennes, de facture traditionnelle, s’accommoderaient mieux de chameaux et de bédouins en djellaba.

Sofia se penche à la fenêtre :

  • Salut Anouar, alors, il te plaît mon Père Noël ?

  • Superbe ! Je veux le même !

Le jeune homme gravit d'un bond les marches du perron, s'installe sans plus de façon à la table de la cuisine.

  • Tu veux un café ?

Sofia aime beaucoup Anouar. Ils sont voisins depuis toujours, ont partagé des moments forts ensemble ; ils se sont battus côte à côte pour la liberté. Quand le Printemps arabe s'est répandu dans les pays du Maghreb, qu'il est arrivé jusqu'en Irak, les jeunes, le peuple tout entier s'est soulevé pour renverser le dictateur. Les affrontements ont été violents, la police de Saddam Hussein féroce, mais des sympathisants venus de tous les pays arabes libérés ont prêté main forte. Le dictateur est tombé, la démocratie est née. Depuis quatre ans, un président élu et un gouvernement laïc gèrent le pays. Le peuple irakien a choisi la laïcité pour garantir la liberté de culte et les différences de chacun. Quelques groupes radicaux ont bien tenté de retourner les esprits, mais le Parti Laïc Irakien a su les tenir à distance. Aujourd'hui, l'Irak est prospère, le peuple heureux de ce vivre ensemble où chacun apporte à l'autre les richesses de sa culture.

Sofia et Anouar se remémorent le chemin parcouru. Ils ont eu très peur en 2003, quand le président des États-Unis, George Bush, voulait leur déclarer la guerre. Dieu merci, il n'en a pas eu le temps. Un AVC, tombé à point nommé, l'en a empêché. Son successeur a eu la sagesse de se ranger aux avis pacifistes de la France, l'Allemagne, la Russie, la Chine. Sinon, Dieu seul sait dans quel état serait le pays aujourd'hui ! Saddam Hussein a continué à régner pendant quelques années tandis que, dans l'ombre, des résistants s'organisaient ; quand le Printemps arabe est arrivé, ils étaient prêts.

Les petits gâteaux sont cuits. Sofia les sort du four, en dispose quelques-uns sur une assiette, la pose sur la table.

  • Sers-toi Anouar, mais méfie-toi, c'est chaud.

Les pâtisseries dégoulinent de miel qui colle aux doigts.

  • Tu te souviens des gâteaux de Leila en Syrie ?

  • Oh, oui ! Ils sont associés pour moi à la chute de Bachar el-Assad.

Une autre révolution à laquelle ils ont participé ensemble. Lors du Printemps arabe en Syrie, la répression a été terrible. Alors, le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, l’Égypte, la Jordanie et l'Irak s'unissent pour former une coalition appelée les Démocraties Arabes Unies. De partout, des combattants pour la liberté prennent les armes. Sofia et Anouar étaient parmi eux. Ils ont contribué à la débâcle militaire de Bachar el-Assad dans Homs en ruines et à la chute du dictateur. Cette année, Noël sera célébré dans la paix en Syrie.

Quant à Al-Qaïda, depuis les attentats contre le World Trade Center, on en entend plus parler. Les services secrets du monde entier ont œuvré en coulisse pour détruire l'organisation ; Oussama ben Laden est mort. Quelques groupes radicaux ont essayé de se réunir pour créer un état islamique, mais ils ont été balayés par le formidable essor des Démocraties Arabes Unies. La Lybie a été pacifiée et ne va pas tarder à être admise au sein de la coalition. Les derniers salafistes sont malmenés ; un vent nouveau souffle en Iran, au Pakistan, au Yémen, en Arabie Saoudite... Le monde change...

Sofia grignote un petit gâteau, pensive :

  • Je crois que 2016 verra la paix et la fraternité s'installer entre Israël et Palestine. Les fondamentalistes des deux camps reculent là-bas aussi ; les négociations sont en bonne voie.

  • Je le pense aussi. Tu verras, ils finiront par nous rejoindre. On deviendra les Démocraties Israélo Arabes Unies. Ça jette non ?

Comme pour approuver, une cloche carillonne sur Bagdad. L'heure de la messe approche.

  • Tu m'accompagnes jusqu'à l'église, Anouar ?

  • Pourquoi pas ? Jésus est un prophète pour moi ; allons donc fêter son anniversaire ensemble...

Les jeunes gens s'éloignent. Dans le jardin, le Père Noël sourit, attend leur retour en clignotant de joie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

messire merlin 29/01/2016 11:33

Bonjour Albiréo....
Une lecture légère pleine de tendresse!... émouvante....
On serait tous gloutons de cette histoire revue et corrigée!!
Allez au passage je pique un gâteau .. le miel est un véritable aimant! Bisous,
Passe une très belle journée,
Milles câlin à Dame Lucy!

Albireo 29/01/2016 13:40

Merci les amis...
C'est sans doute plus une utopie qu'une uchronie, mais j'aime bien l'idée...
Bises et caresse à Messire

Présentation

  • : Des textes issus d'ateliers d'écriture...
  • Contact

Profil

  • ALBIREO

Recherche

Pages