Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 05:38

Tentative de haïbun avec images du sujet donné par "Les impromptus littéraires" :

raconter une histoire inspirée par ces 3 portraits de femmes, de 3 époques bien différentes.

------------------------------

 

Je suis morte la semaine dernière, pendant le “ clair de lune ”, vous vous souvenez...

“ De sa clarté nacrée qui coule comme l'eau

Sur ma tombe oubliée, en sublime les marbres. ” ?

L'oubli, c'est pour les vivants. Du fond de ma mort, je garde en mémoire quelques bribes de mes vies antérieures.

 

Au 18ème siècle, je suis une comtesse de province. Mon époux possède un petit château quelque part en France. Les revenus de ses terres nous procurent une vie confortable, ses gens sont loyaux – enfin, l'étaient jusqu'à la Révolution ! La belle ordonnance des choses se dégrade, nous nous résignons au départ. Mieux vaut vivre ailleurs que laisser sa tête ici, n'est-ce pas ? Nous partons pour la Russie. Il paraît que le tsar accueille la noblesse française. Le matin du départ, ça gronde sur la route. Une armée de paysans munis de fourches avance vers nous, vociférante. Juste le temps de poser un chapeau sur mes cheveux poudrés et nous filons...

VIES ANTÉRIEURES

Sous le p'tit bibi,

Sauvera-t-elle sa tête ?

Ah, ça ira, ça...

 

 

Je reviens après plus d'un siècle... pour fuir à nouveau. Je m'obstine à naître dans la noblesse, mais je ne choisis jamais le bon pays ! Cette fois, c'est en Russie que la révolution me traque. Les bolcheviques sont redoutables, l'exil incontournable. J'arrive à Paris sans un sou ; je suis jeune, je suis belle. À Montmartre, un peintre tombe amoureux de ma chevelure blonde, je deviens son modèle, sa maîtresse. Il m'entraîne dans une vie de bohème, d'art, de débauche et d'opium, bien plus amusante que la vie étriquée et bien pensante à laquelle j'étais destinée...

VIES ANTÉRIEURES

Sous les cheveux blonds,

Des yeux clairs, des lèvres rouges.

Belle comme une princesse.

 

 

Cent ans plus tard, j'en ai vingt et je vis mal dans cette époque trépidante et consumériste. Tout va vite, tout s'achète, même les amitiés. Elles sont factices, virtuelles ; on croit s'ouvrir au monde, on s'enferme derrière un écran. Il me semble que ma vie est aussi sombre que mes yeux. En quête de sens, je mets les voiles pour prendre le voile, celui d'une nonne, celui de l'islam, je ne sais pas encore... Ou plutôt, j'ai oublié.

VIES ANTÉRIEURES

Dans le doux regard

Volent les ailes d'un ange...

Où est son Saint Graal ?

 

La mort engourdit ma mémoire, le souvenir de mes divers trépas m'échappe. Sans doute parce que, vu d'ici, je préfère la vie... Vivement une autre réincarnation ! La semaine prochaine peut-être...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ALBIREO - dans haïbun
commenter cet article

commentaires

messire merlin 16/09/2015 16:01

Bonjour Albireo,
Excellent...
J'aime ce tableau de Jean-Gabriel Domergue je crois.
Décidément renaître n'est pas si simple... rire.
Une aventure a suivre peut-être....
Le dernier texte me parle beaucoup! Oui.... mettons les voiles...beau constat!
Bisous...

Albiréo 16/09/2015 17:10

Merci de ton passage. Je ne sais pas qui a peint le tableau... mais quelle aventure !!!
Bisous

Présentation

  • : Des textes issus d'ateliers d'écriture...
  • Contact

Profil

  • ALBIREO

Recherche

Pages