Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 06:24
LE CHÊNE

LE CHÊNE

 

Entre les blancs lapiaz, squelette minéral,

Parmi les chardons bleus, les épines de misère,

Là-haut, sur la montagne où court le vent amer,

Se dresse, solitaire, le chêne ancestral.

 

Majestueux seigneur sur ces roches lunaires,

Je ne puis que l'aimer, mon bel isolé

Qui m'offre un cercle d'ombre, un feuillage chuchoté

Par le soleil mouvant, le souffle de la terre.

 

Il raconte l'histoire, plonge dans le passé,

Tréfonds de la mémoire. Et l'âme est en partance

Vers un pays rêvé, vers une appartenance

Où les racines du chêne et de l'homme sont liées.

 

La sève de ce pays qui coule dans mes veines

Prend sa source sur les pierres, ces os immaculés,

Sur le vent de la mer, sur les monts desséchés,

Sur les terres si âpres au pied de mon vieux chêne.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cendrine 11/06/2014 01:32

Quand le sang pulse au rythme de la sève et que nous nous souvenons combien l'arbre dieu, roi des anciens mondes et gardien des nouveaux, a de l'importance dans nos vies. Magnifique poème Albiréo, un plaisir de te lire en écoutant la pluie qui crépite à la fenêtre, gros bisous!
Cendrine

Albiréo 11/06/2014 09:34

Merci Cendrine, gros bisous !!!

Présentation

  • : Des textes issus d'ateliers d'écriture...
  • Contact

Profil

  • ALBIREO

Recherche

Pages